Microscopie - Méthodes de coloration

Cette rubrique est en cours de rédaction. Vous trouverez néanmoins de nombreux renseignements sur les méthodes de coloration dans le descriptif de la plupart des photos, notamment les protocoles de coloration pour :

  • Bleu alcian
  • Bleu turpan
  • Carmin acétique
  • Fluorescence/double marquage
  • Goldner trichrome modifié
  • Hemalun - Eosine
  • Hématoxiline
  • Muci-carmin
  • Resorcine fuchsine de Weigert
  • Rouge pour noyau
  • Safranine
  • Safranine et fast green
  • Tetrachrome à la picrofuchsine + bleu alcian
  • Tetrachrome à la picrofuchsine +resorcine fuchsine
  • Trichrome à la picrofuchsine de van Gieson
  • Trichrome au picroindigocarmin
  • Trichrome de Goldner
  • Trichrome de Mallory
  • Trichrome de Masson
  • von Kossa Modifié

Il est fréquent que les détails de la structure du sujet observé apparaissent mal à l'observation. Ceci est notamment le cas avec des organismes transparents et les végétaux. Heureusement, il existe plusieurs méthodes de coloration permettant de mettre en évidence ces détails.

Microscopie à fluorescence

Une technique souvent utilisées pour localiser les protéines à l'aide d'un microscope photonique consiste à utiliser une coloration fluorescente. Deux colorants très utilisés sont : la rhodamine (émet une lumière rouge) et la fluorescéine (lumière verte).

Ces colorants ont une affinité non spécifique peu élevée pour les biomolécules, mais il est possible de les coupler chimiquement à des anticorps purifiés reconnaissant n'importe quelle molécule intéressante. L'anticorps va se fixer aux antigènes étudiés qui deviennent alors fluorescents quand on les irradie avec la fréquence appropriée.